Home / Transport / Vers un transport maritime plus éco-responsable

Vers un transport maritime plus éco-responsable

Aujourd’hui 90% des marchandises sont transportées par la mer et le transport maritime constitue un des vecteurs indispensables de l’économie mondiale. Il représente également le mode le plus respectueux de l’environnement et le moins polluant. En effet, selon l’Organisation maritime internationale (OMI) le transport maritime est à l’origine de moins de 3% des émissions dans l’air et émet 5 fois moins de CO2 que le transport routier et 13 fois moins que le transport aérien. En matière d’impact environnemental, le transport maritime est un exemple à suivre car depuis 15 ans il a su réduire son empreinte écologique et le nombre de pollutions par hydrocarbure a été diminué de 90%.

transport maritimeSuite aux naufrages et au dégazage qui ont provoqué de nombreux problèmes d’hydrocarbures rejetés dans les océans et eu des répercussions graves sur la faune et la flore, l’OMI a mis en place la convention internationale de Marpol (marine pollution). Cette convention lutte contre tout type de pollution marine causée par les navires qu’elle soit accidentelle ou fonctionnelle. Les dispositions réglementaires prises à travers elle ont permis de diminuer efficacement la pollution par hydrocarbures du transport maritime.

Les acteurs économiques, dont les armateurs, sont depuis quelques années confrontés à des objectifs sociaux et environnementaux majeurs qui font l’objet d’une réglementation et d’un encadrement stricts mais indispensables, le but final étant d’arriver à l’équilibre pérenne entre efficacité économique, performance environnementale et équité sociale. Pour cela ils recherchent en permanence  des solutions intelligentes pour un transport plus responsable.

D’ici 2020, on prévoit une augmentation de 150% à 300% du tonnage des marchandises qui passeront par la mer ; pour répondre à cette hausse sans aggraver l’empreinte  environnementale, il est donc nécessaire d’investir constamment dans l’innovation. On assiste à l’émergence du transport maritime durable et responsable en France, ce qui se traduit par des petits succès nationaux qui permettent de combiner performance environnementale et réduction des coûts.

En 2005, on a pu voir l’exemple de Jean Luc Péloquin, pêcheur douarneniste qui a repensé son chalutier en lui installant plusieurs voiles afin de réduire sa consommation en carburant de 20% ou encore des projets de grande envergure notamment avec la société Fairtransport qui lance en 2012 le projet Ecoliner Fair Winds qui vise à utiliser l’énergie éolienne afin de réduire les dépenses en carburant d’au moins 35%. D’autres nombreux projets sont à saluer, il faut les soutenir et arriver à les déployer à une plus grande échelle.

Le transport maritime constitue l’un des leviers favorables à l’avènement d’un transport durable. Il faut arriver à faire évoluer les modes de consommation et surtout favoriser les solutions  de transport plus respectueuses de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>