Home / Climat / Climat : Taux de CO2 et réchauffement climatique

Climat : Taux de CO2 et réchauffement climatique

Depuis huit mois, les températures mondiales connaissent des records très alarmants. En parallèle, en janvier et février 2016,  le seuil symbolique de la concentration mensuelle moyenne de CO2 sur la planète, 400 ppm, a été dépassé. La hausse des températures affecte principalement les climats chauds ou froids, comme l’Inde qui a connu l’été dernier des températures à plus de 51° à l’ombre. Le réchauffement climatique et le taux de CO2 sont plus que jamais des sujets actuels….et corrélés. Ils soulignent l’urgence de l’application de l’accord de Paris de Décembre dernier et la mise en place de mesures d’adaptation.

Taux de CO2La hausse des températures a de multiples causes ; principalement les émissions de gaz à effet de serre des industries, du transport des personnes et des marchandises, ou l’agriculture. Celles-ci sont notamment provoquées par la combustion de carburants, l’utilisation de produits chimiques, la déforestation, l’utilisation des énergies fossiles, etc…

MESURER ET REDUIRE LES EMISSIONS DE CO2 ET GES

La question n’est plus « comment éviter le réchauffement climatique ? » mais « comment y faire face ? » Il est temps d’engager des mesures fortes sur le long terme pour le CO2 mais aussi de  court terme, applicables aux principaux émetteurs, en commençant par la mise en place d’une mesure efficace et homogène des efforts réalisés par les uns et les autres. Force est de constater à ce jour  la latitude et diversité des méthodes de calcul qui permettent finalement à chacun de se montrer bon élève et ruine la motivation des plus sincères.

En complément du besoin de méthodes homogènes pour obtenir des résultats tangibles, reste aussi celui de l’exhaustivité la plus complète possible des  données obtenues. Difficiles à obtenir car dépendante de différents acteurs, elles ne peuvent être obtenues  que grâce à des plateformes collaboratives comme TK’Blue qui permettent de regrouper ces flux et d’obtenir un  reporting CO2/GES crédible.

Bien sûr, la réduction des émissions de CO2 ne passe pas uniquement par le transport de marchandises  mais aussi par nombre de changements et adaptations  dans tous les domaines d’activité, privés, professionnels  et publics. Chacun doit s’impliquer d’avantage pour renverser cette tendance du réchauffement planétaire et viser au moins une stabilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>