Home / Réglementation / Audit énergétique : enjeux et limites

Audit énergétique : enjeux et limites

L’audit énergétique vise à améliorer l’efficacité énergétique et CO2, notamment dans le secteur du transport de marchandises, gros émetteur. Créé dans le but de définir des indicateurs de performance et déterminer des solutions afin de les améliorer  il permet d’établir un plan d’action.

Conformément à la Loi n°2013-619 du 16 juillet 2013 issue de la transposition de l’article 8 de la directive Européenne 2012/27, les entreprises qui comptent plus de 250 salariés doivent réaliser ces audits énergétiques. Entrée en vigueur le 1er juillet 2014, elle concerne les activités liées aux : bâtiments, process industriels et transports de marchandises et/ou de personnes.

audit énergétique

Le 16 novembre 2015, le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a accordé un délai supplémentaire de sept mois aux grandes entreprises pour la réalisation de leur audit énergétique, soit jusqu’au 30 juin 2016. En effet beaucoup d’entreprises se sont retrouvées face à une situation critique car elles n’avaient pas eu le temps ou n’avaient pas été informées de l’obligation réglementaire de réaliser cet audit, quelques semaines avant la date butoir, ce qui pouvait influer sur la qualité des audits.

Ces quelques mois de gagnés a représenté pour les organismes du transport, la possibilité de mettre en place l’option la plus pertinente pour réaliser un audit de qualité et choisir la certification de leur système de management de l’énergie selon la norme ISO 50001

Pour répondre à l’obligation d’audit énergétique, TK’Blue Agency permet aux entreprises d’analyser leurs performances énergétiques par mode de transport. Mesurant et suivant précisément les consommations d’énergies réalisées, et  pilotant ainsi leurs plans d’action, les entreprises bénéficient ainsi de calculs effectués de manière indépendante, transparente et rentable.

Selon le Ministère de l’écologie et du développement durable, la mise en place de cet audit énergétique représenterait une réelle opportunité pour les entreprises concernées, : son retour sur investissement serait estimé sur une période comprise entre 3 et 10 ans et permettrait de réaliser 1 à 6% d’économie de consommation. Les entreprises sont donc fortement incitées à le mettre en place pour une meilleure gestion de leurs consommations … et des économies appréciables !

Toutefois, même si l’audit permet de réaliser une photographie précise des consommations d’énergies liées aux transports et d’en identifier les sources d’économies potentielles, cette méthode est dite trop généraliste et manque de suivi une fois que les recommandations sont faites. Pour certains experts la réduction de la consommation énergétique repose sur la capacité à préconiser des évolutions dans les modes de transport utilisés puis d’en calculer le ROI. Aussi  dans la nécessité d’estimer les  changements d’équipements et réaliser une analyse technique des plannings des conducteurs et des commerciaux, ce qui permettra d’optimiser leurs tournées et par conséquent les consommations de carburant.

L’intérêt pour une entreprise spécialisée dans le transport de marchandises est d’optimiser ses flux. Toutefois, on constate à ce jour que très peu d’entre elles ont pu profiter des audits pour établir une démarche de réduction de leurs consommations en énergie. Aujourd’hui l’audit énergétique permet aux grandes entreprises seulement d’être conformes à la réglementation en vue d’une optimisation énergétique, …qu’il reste à organiser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>